Une biscuiterie reconvertie

 

Tout au long du XXe siècle, on y fabriquait des Petit-Beurre et des Paille d’Or. Aujourd’hui, le bâtiment, flanqué de sa tour de 35 mètres, abrite le lieu unique. L’annexe Ferdinand-Favre est l’une des dernières empreintes architecturales des usines LU, un empire industriel érigé en 1886 par une dynastie de pâtissiers, les Lefèvre-Utile.

La démolition du site LU débute en 1974 ; elle n’épargne qu’une tour décapitée et l’annexe Ferdinand-Favre… qui se découvre vite une nouvelle vocation. Les grands espaces désaffectés s’offrent aux besoins de chacun : l’ancienne biscuiterie devient squat culturel. En 1994, elle accueille la quatrième édition du festival Les Allumées. Porté par le CRDC (Centre de Recherche pour le Développement Culturel), scène nationale (et nomade) de Nantes, ce festival accueille pendant six nuits des artistes de grandes villes du monde : Barcelone, Saint-Pétersbourg, Buenos-Aires, Naples, Le Caire… À cette occasion, métamorphosée en un véritable “souk”, la friche revivra durant plusieurs nuits dans l’atmosphère chaude d’Egypte.